LA GRANDE BRUXELLA

POUR VOUS METTRE L'EAU A LA BOUCHE :

Maaaaah Roma, la dolce vita, le berceau de la civilisation romaine et oserait-on dire européenne ? Ses petites ruelles à pavés où l’on prend un apéritivo au soleil à côté de ruines, bercé par des chants romantiques. Ok, tout cela est très cliché mais quand même, on est toujours tellement bien en Italie ! Et si la ville possède 7 collines, notre Bruxelles vallonnée recèle également de petites pépites qui pourront vous rappeler la ville de l’amour ! 

Psssst, pour vivre cette dolce vita made in Brussels, téléchargez notre playlist : https://spoti.fi/32kZrbI

BOIRE & MANGER

VOIR ET FAIRE

ACHETER

DORMIR

INSOLITE

QUI DIT ROME DIT RUINES ÉVIDEMMENT :

Pour vous faire revivre vos souvenirs de l'ancien forum romain, nous vous emmenons dans les ruines bruxelloises. Et oui, c’est assez surprenant mais des ruines romaines ont été découvertes en 2015 lors de la construction de l’administration flamande à Tour et Taxi. Les archéologues ont retrouvé un ancien bras de la Senne datant du 2e et 3e S avant J.C. (à l’époque, il était encore possible de naviguer dessus) ainsi que des tuiles, des petites chaussures en cuir, une lame de barbier, des amphores, des marmites (pour peut-être tomber dedans), des assiettes, un cure-oreille en cuivre, un jeton de jeu en os d'animaux… Ces éléments ont permis aux archéologues de reconstituer la vie de cette villa romaine made in Bruxelles. Vous pouvez admirer ces trouvailles aux Halles Saint-Géry (Pssst, la balade au cœur ouvert passe par là). Si vous êtes friands de cette époque, vous pouvez également découvrir le tracé à la pierre bleue d’une ancienne fermette Gallo-Romaine dans le parc Roi Baudouin aux alentours du chalet du Laerbeek. Enfin, on a aussi découvert une villa romaine à Laeken du côté du Stuyvenberg.

HALLES SAINT-GÉRY

Place Saint-Géry 1, 1000 Bruxelles

PARC ROI BAUDOIN

Rue Antoine Baeck 69, 1090 Jette

VILLA ROMAINE STUYVENBERG

Drève Sainte-Anne, 1020 Bruxelles

La majorité des découvertes archéologiques à Bruxelles sont des bâtiments datant de l’époque du Moyen-Age. Avez-vous déjà remarqué les ruines sous la voûte de verre à côté de la Bourse ? C’est Bruxella 1238. Comme son nom l’indique, ces ruines datent de 1238 et sont celles d’un couvent franciscain. Si l’archéologie vous intéresse et que vous avez envie de vous sentir comme à Pompéi (ou presque), on vous recommande aussi d’aller visiter le musée du Palais du Coudenberg (Pssst la balade Classique passe par là). Enfin, forte de son passé médiéval, vous aurez aussi l’occasion de voir des vestiges de l’ancienne enceinte de la ville comme la tour Anneessens (Pssst la balade Haute Antique passe par là). 

BRUXELLA 1238

Rue de la Bourse 8, 1000 Bruxelles

PALAIS DU COUDENBERG

Place des Palais 7, 1000 Bruxelles

TOUR ANNEESSENS

Boulevard de l'Empereur 34, 1000 Bruxelles

ANDIAMO À LA CONFESSE :

Vous en avez marre des vieilles pierres et vous voulez découvrir celles qui sont encore vivantes (ou presque) ? C’est parti pour les églises ! Certes, point de Place Saint-Pierre à Bruxelles et on attend toujours que le Pape François vienne nous faire un petit coucou mais notre ville regorge tout de même d’édifices qui valent le détour. Nous vous avons préparé une sélection de trois églises à l’italienne à aller visiter.

ÉGLISE SAINTE-MARIE

Place de la Reine 1030 Schaerbeek

Depuis le début de la rue Royale, on peut apercevoir et apprécier cet édifice surmonté de son beau dôme verdâtre qui nous rappelle étrangement celui de la Basilique Saint-Pierre. Il y a un petit air d’Italie ici. Il faut savoir que cette église, dédiée à Louise-Marie première Reine des belges, se trouve exactement au milieu du tracé qui relie le Palais de Bruxelles et celui de Laeken. La porte en bronze est assez impressionnante avec ses 32 panneaux gravés. On se sent tout petit face à elle. L’édifice peut être visité les samedi et dimanche après-midi. À l’intérieur, vous retrouverez les céramiques poétiques de Max Van der Linden représentant la vie paroissiale notamment les obsèques du grand compositeur Italien Giacomo Puccini. Aussi, pour les intéressés, vous pouvez participer tous les dimanches à 11 heures au rite roumain byzantin qui y est célébré.

ÉGLISE SAINT-JEAN ET ÉTIENNE AUX MINIMES

Rue des Minimes 62, 1000 Bruxelles

Avec sa place exiguë, ses platanes, ses petites tables qui bénéficient de l’ombre de la grande église, on pourrait se sentir dans le sud. Mais ce n’est pas le seul rattachement que cette place a avec le pays de la pizza. Elle doit son nom à l’ordre des Minimes qui a été fondé par François de Paule en (je vous laisse deviner) Italie. Le nom “tout petit” vient du fait qu’ils vivaient très chichement et apportent une grande attention aux plus démunis. Ce qui explique que sa façade est si sobre. En 1811 on a voulu la transformer en manufacture de tabac mais le projet n’aura pas lieu (thanks god). Un petit détour à l’intérieur vaut vraiment la peine avant d’aller siroter un Spritz au Café des Minimes. Son orgue est le plus vieux de Belgique et si vous avez de la chance il y aura un concert ce jour-là !

ÉGLISE SAINT-BONIFACE

Rue de la Paix 21, 1050 Ixelles

On ne peut pas commencer à parler de l’Eglise sans toucher un mot sur son parvis. Ici, vous ne trouverez pas de boutiques avec des bougies et des chapelets mais une sélection assez incroyable de restaurants tous très qualitatifs et qui vous emmènent au 7ème ciel (c’est déjà ça). C’est surtout pour leurs terrasses qu’on aime y aller afin de profiter d’une belle soirée d’été avec vue sur l'Église de tous ses côtés.  Construite en 1840, c’est une des premières de style néo-gothique à Bruxelles. Elle est dédiée à un Saint ixellois : Boniface. Je n’ai malheureusement pas une histoire alléchante à vous raconter à son propos (il ne s’est pas fait écartelé ou brûlé sur un bûcher). Non, on lui a accordé son titre uniquement par réputation de sagesse, de justice et de sainteté. L’église et son parvis ont été restaurés et ça se voit. Aller voir la couleur qu’elle avait due à la pollution... On ne la reconnaît pas !  Une très belle chapelle Saint Boniface se trouve aussi dans l'enceinte de l'ancienne Abbaye de la Cambre à Bruxelles. Le nom des fous partout se colle !

POUR CEUX QUI ONT BESOIN DE CHANCE :

Vous avez trop de pièces ? Vous avez besoin d’un petit peu de chance dans votre vie ? Ça tombe bien, on a répertorié pour vous les plus belles fontaines de la capitale où aller déverser votre monnaie. Attention, selon la tradition italienne, il faut toujours être le dos tourné à l’édifice et lancer la pièce avec le bras droit ! À vous la presque Fontaine de Trévi sans les millions de touristes en moins, la vita e bella non ?

FONTAINE DE NEPTUNE

Avenue Van Praet, 1020 Laeken

Cette fontaine est située au Nord du Parc de Laeken, à proximité du Pavillon chinois. C’est une copie de la fontaine de Neptune de Bologne érigée en 1563. Elle représente le dieu de la mer, des océans et des eaux, avec quatre sirènes à ses pieds. La petite sœur bruxelloise date de 1903 et faisait partie d'un projet d'aménagement urbain du Roi Léopold II. Récemment rénovée, vous pourrez admirez l’eau qui jaillit à nouveau de toute part. Les équipes de restauration ont été jusqu'en Italie pour retrouver les plans du monument original on ne fait pas dans la dentelle ici !

FONTAINE AUX DEUX NYMPHES

Boulevard du Jardin Botanique 3, 1000 Bruxelles

Des nymphes à Bruxelles ? Dans la mythologie grecque et romaine, les nymphes sont des  divinités féminines de la nature qu’on envie pour leur jeunesse et leur beauté. Durant la Renaissance, l’Antiquité est remise à l'honneur et les nymphes ont été largement représentées dans les projets architecturaux qui allient la nature et l’eau. Vous en trouverez un exemple dans le parc du Botanique avec cette fontaine d’où jaillit une source entre les deux femmes. Une légende prétend que les nymphes protègent les fiancés qui nagent dans leur source. C’est peut-être le moment du grand plongeon ?

FONTAINE CHARLES DE BROUCKÈRE

Avenue Jean Palfyn, 1020 Bruxelles

Ici aussi, l’Antiquité et ses références sont bien présentes. On y retrouve des sculptures représentant Neptune (dieu des eaux vives et des sources) et Amphitrite (déesse des eaux salées) conduisant un attelage de dauphins (so romantique). Tout au-dessus de la colonne des chérubins tiennent des couronnes. Mais soyons honnêtes, si cette fontaine a été érigée c’est pour cet homme : Charles de Brouckère dont on retrouve le buste en plein milieu. Ce personnage politique l’a bien mérité. Il a entre-autres refusé l'annexion de la toute nouvelle Belgique à la France et été très actif dans l’écriture de notre constitution. C’est un peu notre Giuseppe Mazzini à nous ! La fontaine se trouvait initialement porte de Namur mais a été démontée pour être installée en 1977 à Laeken.

FONTAINE DES FLEUVES

Grand Place 1, 1000 Bruxelles

Ce qu’on adore avec les fontaines, qu’on soit à Rome où à Bruxelles, c’est de les regarder et d’essayer de deviner ce qu’elles représentent. Est-ce que vous saurez deviner ici ? Qui sont ces deux beaux dieux grecs allongés au-dessus de leurs bassins à prendre un bain de soleil ? Un petit indice parce que ce n’est pas facile : c’est la même idée que la fontaine au centre de la Piazza Navone… Bon c’est quand même dur à trouver mais ces deux beaux hommes forts représentent en fait des vieillards qui sont des allégories de cours d’eaux. À gauche, le vieillard est accoudé à une urne représentant la source de la Meuse. Tandis qu’à droite c’est L’Escaut qui termine sa course à Anvers. Mais ce n’est pas tout ! Au centre de la cour de l’Hôtel de ville, on retrouve une étoile. Celle-ci marque le centre géographique de la ville de Bruxelles… Comme c’est également le cas à Rome sur la Place du Capitole !

ASSEZ VISITÉ ON VA MANGER ?

Si il y a bien un élément auquel on pense lorsqu’on parle d’Italie, c’est évidemment la pizza. Il n’y a pas d’heures pour déguster ce sacro-saint italien ni d'endroit. Alors que vous choisissiez à manger sur place où à emporter il va falloir toutes les tester ! Bruxelles regorge de quelques très bons endroits où pouvoir casser la croute presque comme là-bas. L’art de fabriquer des pizzas traditionnelles par des pizzaïolo napolitains a  été inscrit au Patrimoine Culturel immatériel de l’Unesco c'est donc dur d'égaler un si grand prestige !

SACO PIZZA

Avenue Milcamps 154, 1030 Bruxelles
Rue de la Croix de fer 39, 1000 Bruxelles

Chez Saco l’Italie et ses saveurs sont directement transportées dans notre assiette. Avec son four au feu de bois disposé juste à l’entrée, on est certains de ne pas être déçus. La liste des propositions est longue et on a du mal à se jeter à l’eau mais ici il ne peut pas y avoir de mauvais choix. Les bufala et burata sont juste délicieuses et fondantes comme on les aime. Et pas de souci si vous voyez que c’est complet il y a toujours à emporter.

LA BOTTEGA DELLA PIZZA

Avenue Ducpétiaux 39, 1060 Saint-Gilles

Ici on ne rigole pas avec la pizza et avec le titre de meilleur pizza maker reçu en 2013 plus un titre Gault et Millau le ton est donné. Et ils ne l’ont pas volé : la pâte qui a reposé pendant 3 jours (hé oui, qui va piano va sano) est juste divine ! Mamma mia on est transporté jusqu’à la botte directement. Les ingrédients sont choisis avec soin et ça fait du bien aux papilles. La déco aussi est sympa et avec ses nappes à carreaux on pourrait penser apercevoir La Belle et le Clochard en date avec une chanson italienne “Oh nuit belle nuit…”. Vraiment il faut faire un saut à Saint Gilles !

MITO

Rue Darwin 62, 1050 Ixelles

À deux pas de la très huppée Place Bruggman, ici aussi sont réunis tous les ingrédients pour avoir une pizza parfaite : four au feu de bois, ingrédients 100% bio, locaux et sélectionnés avec amour et une pâte qui repose aussi pendant 48h. Botte secrète de l’endroit : la farine Pietra qu’il utilisent pour leur pâte à pizza et qui la rend plus légère et plus digeste. Cette fois, plus d’excuses pour ne pas manger sa pizza en entier le tout en sirotant le cocktail de la maison. Une spécialité napolitaine depuis 1861. La messe est dite.

NONA

Rue Sainte-Catherine 17/19, 1000 Bruxelles

Avenue de Tervueren 5, 1040 Etterbeek

Si on se fie à la file qui s’y presse tous les soirs, cet endroit ne peut être que delicioso ! Chez Nona, en plus des qualités relevées dans les établissements déjà cités, on a carrément été chercher les pizzaïolo à Naples et ils sont venus pronto jusque Bruxelles délivrer leur talent. Mais ce n’est pas tout, les ingrédients sont d’origine belge et produits avec amour et passion. On n’a pas encore le soleil d’Italie ni l’AC Milan mais on a Nona.

LA SARDEGNA

Rue des Deux Églises 85, 1210 Saint-Josse-ten-Noode

Dès que les premiers rayons de soleil pointent le bout de leur nez, on se rue sur la terrasse de la Sardegna (parce que à l’intérieur c’est un petit peu moins charmant) ! Manger une pizza quand il fait beau sur la terrasse de la Sardegna nous renvoie tout de suite en Italie, la petite coure fleurie, les bonne pizzas, le délicieux accent Italien des serveurs, tout y est ! 

PARCK FARM

Boulevard du Jubilé, 1080 Molenbeek-Saint-Jean

Si vous n’êtes pas convaincu par toutes les adresses citées et que vous êtes pizzaiolo dans l’âme, alors, on a une adresse pour vous : l’asbl Autour du four qui se trouve à Parc Farm. Ici vous pouvez venir y cuire votre pizza, pain, ou  tajine. L’autre option est de même amener vos ingrédients et faire votre pâte directement sur place ! Possibilité de louer le four à pain en semaine si vous voulez en profiter « seul ».

GALERIES ALLA MILANESE ?

 Si il y a bien une chose qu’on peut dire des italiens, c’est que point de vue architecture ils étaient plutôt balaises et toujours à la pointe des nouvelles innovations. C’est donc tout naturellement que lorsque les galeries sont arrivées, il a fallu qu’ils en construisent une magnifique, une somptueuse, une si grande qu’on pourrait s’y perdre : la Galleria Vittorio Emmanuel II à Milan bien sûr ! Mais notre chère Belgique n’a pas à pâlir des siennes non plus. Nous avons également quelques petites pépites, peut-être moins grandes mais tout aussi royales et renommées. Petite tradition à Milan, tourner trois fois le pied posé autour des parties génitales d’une mosaïque de taureau porterait chance. Une petite tradition belge à commencer ?

GALERIES ROYALES SAINT-HUBERT

Galeries du Roi 5, 1000 Bruxelles

Inaugurées en 1847, ces galeries sont parmi les plus anciennes d'Europe et sont antérieures à la Galerie Vittorio Emanuele II de Milan (1878). Ce projet, reliant le haut du bas de la ville, assainissent un quartier très populaire. Autrefois surnommé le « Parapluie de Bruxelles », ce passage de style Renaissance florentine reste le plus beau témoin de l’essor commercial de la ville avant l’arrivée des grands magasins. Tout est bluffant : des belles devantures de magasin, en passant par la verrière surplombant l’édifice.  

Nos coups de cœurs de ces galeries: Atelier Tropisme, cinéma Galerie, hôtel des Galeries, évènement où ils éclairent les galeries et font des afterworks, mais aussi le magasin Dandoy nouvellement rénové. La Galerie du Roi abrite le Théâtre royal des Galeries, tandis que la Galerie de la Reine héberge le théâtre du Vaudeville, inauguré en 1884 sous le nom de Casino Saint-Hubert. La Galerie des Princes était anciennement appelée Passage du Prince.

PASSAGE DU NORD

Rue Neuve 40, 1000 Bruxelles

Vous en avez marre du brouhaha de la rue Neuve et voulez faire une pause dans un endroit calme et reposant ? Alors, prenez la tangente et rentrez dans le passage du Nord. La galerie est inaugurée en février 1882 quelques années après les galeries royales. Ce passage contenait 32 magasins et un musée. Actuellement, le rez-de-chaussée ne comporte plus que 20 magasins et le musée est en attente d’une réaffectation en logements et bureaux. Vous pourrez tout de même observer les deux inscriptions "Musée du Nord" sur la façade côté Boulevard Adolphe Max. L'intérieur de la galerie est rehaussé de la présence de 32 caryatides. La variété des poses et des attributs indiquent des allégories modernes : l'Industrie Métallurgique, le Commerce, la Marine, l'Astronomie, côtoyant l'Architecture, la Sculpture, la Peinture, et les Arts Décoratifs.

MAISON DE LA BELLONE

Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

Sûrement une de nos préférées. Elle est assez cachée mais lorsqu’on rentre dans cette cour intérieure, on est scotché par la magnificence de cette façade baroque. De l’or partout, des sculptures avec en même temps l’occasion d’avoir un ciel étoilé au-dessus de nous. Et cet édifice, faisant partie d’un ancien couvent, a directement un rapport avec l’Italie. Il a en effet été mis à la disposition d’Olympe Mancini - il n’y a qu’une italienne qui peut s’appeler comme ça - exilée de Paris. Cette Romaine, petite fille du Cardinal Mazarin et courtisée par Louis XIV lui-même, avait dû quitter la capitale française car elle était accusée d’empoisonnement. La favorite déchue finira sa vie dans cette maison. Pourquoi Bellone ? Car c’est le nom de la déesse romaine de la guerre qui est représentée sur le portail de l’entrée. Aussi, vous pourrez retrouver quelques bustes d’empereurs romains sur la façade tels que Hadrien, Trajan, Antonin et Marc Aurèle. La verrière n’a été que rajoutée récemment pour protéger cette magnifique façade des pluies acides et de la pollution.

DES TEMPLES ET DES COLONNES :

L’Italie c’est un musée à ciel ouvert, on se balade, on regarde le nez levé vers le ciel et chaque bâtiment a l’air aussi vieux que tous nos grands-parents réunis. Les temples encore debout où les vestiges des quelques colonnes restantes font vibrer la ville de son histoire. Ils faisaient dans la qualité à l’époque… À Bruxelles, on ne peut pas se targuer d’avoir des édifices si vieux mais pourtant, comme dans beaucoup d’autres pays nous n’avons pas été épargné par les influences de l’antiquité et colonnes corinthiennes, chapiteaux, frontons sont également arrivés dans notre capitale. Vous ne voyez pas desquels nous voulons parler ? En voici quelques-uns :

LA BOURSE

Place de la Bourse, 1000 Bruxelles

Vous ne trouvez pas que ce bâtiment a une apparence romaine ? Avec ses 6 colonnes soutenant la façade avant de l’édifice et ses sculptures (dont certaines de Rodin) un petit peu partout et du monde qui s’agite autour du bâtiment on se croirait au centre du forum !

Pourtant on est pas vraiment à la même époque… Construit à l'époque du voûtement de la Senne et de la création des boulevards du centre entre 1868 et 1873, la Bourse est une des pièces maîtresses du plan d’urbanisme d’Anspach. En pleine révolution industrielle, son but était de rassembler en un seul point les affaires commerciales. Elle remplacera l’ancien marché au beurre. La bourse évoque l’opulence d’une jeune nation en pleine croissance. Maintenant désaffectée de sa fonction première, elle accueille un musée avec des chouettes expos. Ses marches sont toujours animées et on pourrait rester des heures à regarder les chanteurs, les danseurs, les jongleurs qui vous proposeront un spectacle hypnotisant sur ce nouveau piétonnier tant décrié.

PALAIS DE JUSTICE

Place Poelaert, 1000 Bruxelles

Au XIXe siècle, il était considéré comme le plus grand bâtiment d’Europe, plus grand encore que le Vatican à Rome. L’architecte, Joseph Poelaert, opta résolument pour un style gréco-romain, ce qui ne l’empêcha pas de créer une œuvre très originale. En 44, la coupole fut incendiée par les Allemands et l’arrière du bâtiment explosa pour anéantir des documents compromettants. La coupole fut alors reconstruite (en 3 ans) et rehaussée ce qui fit taire les critiques comme quoi elle était trop plate. En semaine, vous pouvez entrer librement dans l’édifice. Après un scan, vous arrivez dans la salle des pas perdus. Ici, on se croirait vraiment dans un temple romain avec ses colonnes imposantes. Ses dimensions auraient de quoi faire pâlir le plus grand temple de Rome : 90 mètres de long, 40 mètres de large et 80 mètres de haut. On a l’impression d’être une petite fourmi. Une étoile à seize branches marque le centre de la salle. Pssst : la balade Haute Antique termine par cet endroit.

À LA GLACE !

Oui mais ok, arrêtons de nous presser et même si on rêve de vous faire découvrir encore quelques bonnes adresses italiennes à Bruxelles, on va quand même profiter de la dolce vita en se reposant une glace en main non ? Andiamo !

GASTON

Quai aux briques 86, 1000 Bruxelles
Place Dumon 29, 1150 Woluwe-Saint-Pierre

En quelques années, Gaston créé par les propriétaires de Gou (fana de glaces aussi apparemment) a réussi à faire fondre le cœur de tous les bruxellois. À nouveau, tous les produits sont sélectionnés avec soin et l’accent est mis sur le “de saison”. ça se goûte jusqu’au dernier croc dans le cornet. En plus, vous pouvez emporter leurs divinités avec vos propres contenants, une démarche encore plus cool !

PACITTI AL

Chaussée d'Alsemberg 1149, 1180 Uccle

Avec un nom pareil, inutile de préciser que ces glaces seront 100% faites dans la tradition italienne. Depuis 1930 on s’efforce de faire perdurer la qualité et le savoir-faire du grand-père Antoine Pacitti. D’ailleurs, en regardant de plus près la carte, on ne peut pas se tromper : amaretto, chèvre et miel, crocantino, zabaione,... on est bien en Italie ! La carte fait un peu tourner la tête avec tous ces choix mais foncez.

BARGELLO

Place de la Liberté 5, 1000 Bruxelles

Dans cet établissement, on le dit haut et fort on représente l’arte del gelatino florentino. C’est donc que du bonheur. Fini les boules misérables qui sont finies en deux minutes. Préparez-vous à des boules monstrueuses qu’il faut vite lécher pour ne pas en avoir partout sur les doigts. De quoi vous rendre… barge !

COCCOZA

Avenue des Azalées 8, 1030 Schaerbeek

La location de ce glacier est idéale : en face du beau parc Josaphat. C’est pourquoi la file est longue. Avec une telle connotation italienne, on nous promet monts et merveilles. Pour l’histoire, l’arrière-grand-père qui voulait rejoindre les Etats-Unis a finalement déposé ses valises à Bruxelles. Il a commencé deux métiers : vendeur de poisson en hiver et de glaces en été. Depuis, les générations poursuivent la tradition familiale. La façade de l’établissement est assez tape à l’œil vous ne pourrez pas la louper !

HOMARD - OBÉLISQUE ?

Pour ceux qui ont une soif intarissable d’histoire, et qui peuvent encore un poco attendra avant moment tant attendu de l’apéritivo, on vous propose de partir à la découvert de monuments bruts, grands et lourds… Des obélisques ! Bon ok, elles viennent à l’origine d’Égypte mais quand même, c’est en Italie qu’on en trouve le plus. Elles ont été emportées par les Empereurs comme trophée de guerre. Et oui, à l’époque ce n’était pas une mince affaire de transporter ces blocs-là… Bruxelles recèle également quelques petits blocs de granite à ne pas louper !

OBÉLISQUE HALLES SAINT-GÉRY

Place Saint-Géry 1, 1000 Bruxelles

Ce premier obélisque est le mieux caché de tous. Mais lorsque vous rentrerez dans les halles vous ne pourrez pas le louper. Celui-ci a été érigé lors de la démolition de l’église lors de la Révolution française. Il fut remplacé par une fontaine (beaucoup plus républicain) au milieu de laquelle trône, un obélisque. Celui-ci provient de l’abbaye Norbertine de Grimbergen. Lorsqu’on décida de faire un marché couvert on l’a gardé et carrément inséré dans le bâtiment. C’est assez marrant car les halles sont souvent tellement prisées qu’on en oublie souvent son existence…

FONTAINE ANSPACH

Square des Blindés, 1000 Bruxelles

A l’origine, cette fontaine se trouvait devant l’hôtel Continental sur le Boulevard Anspach. Elle a été érigée en hommage à Jules Anspach pour son travail d’assainissement de la ville et notamment de voûtement de la Senne. On peut d’ailleurs reconnaître cette allégorie sur la fontaine avec une femme se faisant enfermer. Notre ami Jules est d’ailleurs aussi représenté dans un médaillon sur l’un des côté de l’obélisque. En 1793 on la démonta à cause des travaux du métro et la replaça au bout de la place Sainte-Catherine. Saint-Michel terrassant le dragon trône maintenant donc au-dessus de cette place.

OBÉLISQUE POUR LES DROITS HUMAINS

Avenue du Port 86C, 1000 Bruxelles

C’est le jeunot de la liste. Il a été inauguré en 2018 à l’occasion des 70 ans de la déclaration universelle des droits de l’Homme. Le choix de l'obélisque a été porté pour sa connotation à un rayon de soleil et son aspect permanent. Si vous comptez le nombre de couches, vous en trouverez 30 comme les articles qui se trouvent dans la déclaration. Le choix de 30 matériaux n’est pas non plus anodins, cela représente la variété et la richesse humaine. Pour couronner le tout, chaque face est dans une langue différente. Donc pas d’excuses pour ne pas comprendre.

APÉRITIVO TIME !

On vous l’avait promis, maintenant il est temps de profiter de la soirée, un verre à la main, et de se laisser porter par l’ambiance à l’italienne. Profitez de votre apéritivo tranquillement entre amis mais n’oubliez pas que les choses sérieuses commencent après !

PIOLA LIBRI

Rue Franklin 66/68, 1000 Bruxelles

Institution au cœur du quartier européen, ce café librairie vous fera craquer par sa large gamme d’activités proposées : bar à vin, librairie, concerts, rencontre avec des auteurs… Venez profiter de leur terrasse toute en longueur un bon verre à la main. On aime leur décoration home made sur les vitres de l’établissement qui dénote avec les restaurants « lounge » des environs. Grand succès depuis son ouverture, l’endroit ne désemplit pas !

CHEZ FRANZ

Avenue du Haut-Pont 30, 1050 Ixelles

Pour combattre le Monday blues et commencer la semaine en reprenant les bonnes habitudes, Chez Franz a décidé d’instaurer les apéritivo. Pas d’excuse, il faut se retrouver pronto avec les amis de 18h à 20h pour commencer à profiter avant de continuer la soirée !

ATELIER DES PATES

Rue de Namur 4, 1000 Bruxelles

Empruntez la méconnue rue de Namur et quittez l’agitation de la place royale. Juste après avoir passé le petit porche, vous ne pourrez pas louper la terrasse de l’Atelier des pâtes. Ici c’est le vrai apéritivo : vous payez 10 € pour que votre cocktail s’agrémente de pâtes de toutes sortes proposées sur le buffet. Endroit idéal si vous avez un concert au Bozar ou tout type d’activités en ville.

CIPIACE

Parvis de Saint-Gilles, 49A - 1060 Bruxelles

Rien qu’avec le nom, on imagine multo huile d’olive et bon vin du sud. Ici ce sont des vrais de vrais et la quantité de cocktails comme a la casa est impressionnante ! Pour seulement 1 euro de plus vous pouvez profiter des bruschettas, tapenades et j’en passe, du pur bonheur !

SI SI JE SUIS SÛRE QUE VOUS AVEZ ENCORE FAIM !

Difficile à dire si c'est dû au passé d'immigration italienne ou juste parce que les belges adorent cette cuisine mais ce qui est sûr c'est qu'on a beaucoup de chance et que notre capitale regorge d'adresses à n'en plus finir. Dur dur de faire un choix, mais bonne nouvelle vous ne devez pas tout essayer en une fois et certaines adresses sont tellement à tomber par terre qu'il faudra sûrement revenir dire bonjourno à plusieurs reprises !

NUOVO ROSSO

Rue Bosquet 62, 1060 Saint-Gilles

Doit-on encore présenter cette adresse ? Le Nuovo Rosso est l’institution de la pâte à Bruxelles. A deux pas de la place Stéphanie, venez partager une pôle de pastas entre amis ou en famille en mode relax. A retourner sans modération car la carte ne demande qu’à être explorée et le choix.. Il y en a !

SENZA

Potaardestraat 3 1150 Kraainem

L’idée des balades c’est de vous faire découvrir des adresses aux quatre coins de Bruxelles. Ici, direction Stockel, un peu loin des quartiers branchés, pour une pépite de la cuisine italienne. Le menu est local, de saison et changé quotidiennement. L’endroit assez épuré et on adore leur grand tableau écrit à la craie et la cuisine ouverte d’où sortent de délicieuses odeurs. Si il est à la carte, on vous conseille leur sabayon qui est à tomber par terre rien que les bruits du fouet vous fera saliver. Si vous avez envie de prendre le dessert dehors Gaston est à deux pas !  

SIGNORA AVA

Rue de Flandre 92, 1000 Bruxelles

Comme le restaurant est assez petit, il faut donc impérativement réserver si vous voulez avoir la chance de goûter à la cuisine fine et délicate (made in italia ofc) de Enzo et Marco. Leurs plats sont assez simples mais justement au plus simple au mieux et on découvre qu'avec quelques ingrédients magiques et bien sélectionnés, il n’en faut pas plus pour avoir un plat succulent !

OSTERIA BOLOGNESE

Rue de la Paix 49, 1050 Ixelles

Poussez la porte de ce petit établissement tenu par Giacomo. Ce franco italien est venu s’installer à Bruxelles pour nous faire tourner la tête. Ici, ça sent bon la passion, la gastronomie et  la bonne pasta évidemment. Le cadre est convivial, on aime les petites dimensions du restaurant qui nous fait sentir come a casa. Vous êtes obligé de tout tester des entrées (coppa et ses beignets délicieux) au plats et même si vous pensez qu’il n’y a plus un cm2 qui peut accepter quoi que ce soit, craquez pour un dessert.

CERTO

Rue Longue Vie 48, 1050 Bruxelles

Une super adresse, leur slogan, “Faim & Soif” donne tout de suite le cadre, on y mange bien et on y boit divinement bien. On re-retourne avec plaisir dans ce petit restaurant d’une vingtaine de place qui donne sur la cuisine, entièrement décoré de blanc et bleu et tout cosy. La carte est courte, quelques entrées, une sélection de 3 plats de pâtes différents et 2/3 dessert. Le tout complété d’une très bonne sélection de vin. La carte est en italienne, probablement pour que le chef puisse nous présenter le menu avec passion, cela tombe bien, il est d’excellent conseils (“ce sont les meilleurs pâtes que nous avons eu” pourrait-il vous dire de temps en temps). Les plats de pâtes proposés changement environs tous les mois.

POECHENELLEKELDER

Rue du Chêne 5, 1000 Bruxelles

Si vous savez prononcer le nom de cette adresse bravo, vous êtes un echte brusseleir ! Avec un nom pareil vous l’aurez deviné, on s’éloigne donc un petit peu de la vrai cuisine italienne de la mama... Mais quand même, on devait vous le citer pour son bolo à tomber par terre. A deux pas de la Grand-Place et à un jet du Manneken-Pis, c’est un bon repère si vous voulez avoir un dîner valeur sûre le tout dans un cadre assez typique de Bruxelles.

ET SI ON ALLAIT AU THÉÂTRE ?
Rome est certainement la ville qui ne dort jamais. La ville de la fête et de verres en terrasse. Comme dans la Grande Belezza  où l'on ressort avec une furieuse envie de bouger jusqu'au petites heures.
Mais c'est aussi une ville de culture et d'expression. Ben oui, c'est bien pour ça que tous les italiens parlent avec leurs mains !

Alors si vous trouvez que vous avez peut-être déjà assez bu pour la journée, peut-être qu'un  moment culture vous plairait ?

THÉÂTRE ROYAL DES GALERIES

Galerie du Roi 32, 1000 Bruxelles

L’intérieur comme l’extérieur sont assez intéressants dans ce théâtre. A l’entrée, le verre et l’acier ont été utilisés ce qui était assez innovants pour l’époque (1847). Le style du bâtiment est influencé par la Renaissance Italienne alors que la plupart des bâtiments cités ci-dessus sont néo-classiques. à l'intérieur, la salle nous fait étrangement penser à celle de la Scala de Milan. Le plafond et ses nuages bien connus ont été peints par Monsieur Magritte en personne !

THÉÂTRE DE LA MONNAIE

Place de la Monnaie, 1000 Bruxelles

Ici encore avec ses 8 colonnes et son caisson rectangulaire, on a l’impression que le Panthéon s’est déplacé jusqu’à notre capitale. Mais ce n’est pas le seul rapprochement avec l’Italie… L’architecte du premier édifice n’était autre que Gio Paolo Bombarda né à … Rome. Il s’entoura également d’architectes vénitiens Paolo et Pietro Bezzi. Le nom de la Monnaie est dû au fait que le bâtiment ait été construit, après les bombardements de Louis XIV, sur les ruines de l’ancien hôtel où l’on frappait la monnaie. Cependant, le bâtiment d’origine a été rasé car en trop mauvais état. Il sera reconstruit en 1818 et sera la scène du soulèvement du peuple belge après la représentation de la Muette de Portici où le sentiment de liberté résonne dans toute la pièce. Mais mamamia, Portici est justement un petit village de pêcheur non loin de Naples ! L’Italie aurait-elle déclenché la révolution belge ? En 1855 le théâtre sera à nouveau détruit par les flammes cette fois-ci mais reconstruit presque à l’identique.

CIAO CIAO !

La journée à Rome touche à sa fin/faim (si vous avez abusé des bons plats qu'on vous a conseillés).

On espère qu'on a pu vous faire voyager et rêver. 

N’hésitez pas à nous tagger sur vos photos de ce city trip hors du commun #lesbaladesdebruxelles ou de nous envoyer une carte postale ! (Vous savez comme on est fans !).

La BBise !

© 2020  Les Balades de Bruxelles par Adeline, Charlotte & Valentine

Contactez-nous !

HELLO.LESBB@GMAIL.COM

  • Instagram - Cercle blanc